Le 8 novembre dernier, le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Cédric O, a présenté la deuxième phase de la stratégie du gouvernement pour faire de la France « un champion de l’intelligence artificielle ».

C’est donc 2,22 milliards d’euros qui seront investis ces cinq prochaines années, dont 1,54 milliards d’euros apportés par des financements publics (notamment dans le cadre du PIA4 et de France 2030) et 506 millions par des cofinancements privés.

Avec ce plan de soutien financier, le gouvernement entend favoriser, via un appel à projet de la BPI, la montée en gamme de l’offre industrielle française dans les domaines de l’IA « embarquée, frugale et de confiance ». Le second volet de la stratégie de la France permettra d’accélérer la recherche et développement sur les architectures d’avenir IA pour réduire l’empreinte environnementale du numérique.

Pour accompagner son déploiement, le gouvernement s’appuie sur plusieurs réseaux d’acteurs, des pôles de compétitivité, ainsi que des futurs pôles d’innovation numériques européens. Si vous souhaitez rejoindre ou suivre les travaux du « collectif français pour concevoir et industrialiser des systèmes à base d’intelligence artificielle de confiance », cliquez ici.

Pour en savoir plus, 

Angélica Calvet