Où en est le moral des TPE/PME du numérique ?

Pour 60% des TPE/PME du Numérique, la crise économique continue d’avoir un impact négatif sur leurs activités…

La faiblesse du carnet de commande (39%) et de la trésorerie (24%) restent les 2 principales inquiétudes des patrons des TPE et PME du Numérique ; mais pour plus de 60% la recherche de nouveaux débouchés ou de nouveaux clients restent les actions majeures pour faire face à la crise.

Et pourtant les TPE/PME du Numérique continuent à croire en l’avenir !

Seulement 16% d’entre eux jugent les perspectives 2016 mauvaises (idem pour celles de 2017).

Au 2ème semestre 2015, les TPE et PME du numérique ont continué à créer des emplois :
• 34% d’entre elles a réalisé des embauches dont les ¾ environ en CDI.
• En 2016, 27% prévoit d’embaucher au 1er semestre. Parallèlement, seulement 6% a dû procéder à des licenciements.

Le CICE reste pour les TPE du numérique un dispositif peu accessible pour 65% d’entre elles, voire trop compliqué (24%) ou risqué (5%). Il a permis d’embaucher pour seulement 15% des bénéficiaires, et d’investir pour ¼ des TPE et PME.

Malgré peu de progrès sur les sujets critiques…

Accès aux marchés privés

• L’accès aux marchés est jugé difficile par plus des 2/3 des entreprises, sans changement par rapport aux semestres précédents. Le manque de fluidité dans l’accès aux marchés persiste. Les raisons invoquées sont toujours les mêmes : dossiers trop complexes, refus de prises de risques des acheteurs (à quand des stratégies d’achat franchement innovantes ?)
• Les marchés privés représentent pour nos adhérents environ 50% de leur CA, sans changement par rapport aux semestres précédents.
• Un peu moins de 50% des TPE et PME du Numérique sont référencées, ce chiffre évoluant malheureusement peu dans le sens d’un meilleur référencement.
• Les pratiques de sous-traitance (cas dans lequel les TPE et PME du Numérique n’ont pas un accès direct au client final) n’évoluent pas non plus, ce qui va bien sûr de pair avec la difficulté à se faire référencer : 72% du CA des TPE et PME du Numérique sont réalisés en sous-traitance !

Accès aux marchés publics

• Trop peu des TPE/PME du Numérique travaillent avec le secteur public : il représente une part significative du CA pour seulement 25% de nos répondants. La raison principale avancée est la difficulté d’accès à ce marché : 1/3 jugent le dossier administratif trop lourd (alors qu’il a été nettement simplifié depuis quelques années), 26% trouvent la procédure trop longue.
• Plus de 40% des entreprises travaillant sur le secteur public le font principalement en direct (contre 27% dans le secteur privé), 8% ayant une part de CA en sous-traitance > 50% (contre 23% pour le secteur privé).

Délais de paiement

• Supérieurs à 30 jours dans 89% des cas !
• Des délais de paiement > 60 j dans le secteur privé dans 13% des cas contre 8% dans le secteur public
• Délais prévus dépassés pour plus de 50% des marchés du secteur privé (plus de la moitié) – nettement moindre pour ceux du secteur public, essentiellement en cas de litiges.

Voir les résultats complets

CINOV-IT réalise deux fois par an une enquête conjoncturelle semestrielle à propos du moral des TPE PME du Numérique,  qui permet de faire un état des lieux objectif de la situation économique et managériale des TPE/PME du numérique. Cette enquête est effectuée en partenariat avec IT-PARTNERS.