Dans une lettre envoyée le 12 mai dernier aux Délégués académiques au numérique et aux Directeurs des services informatiques, la Direction du numérique éducatif du ministère de l’Education nationale autorise l’usage des services des « GAFAM » (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) par les établissements scolaires.  Cinov IT s’inquiète de ce changement de paradigme, qui pourrait avoir avec des conséquences sur l’accès accordé à ces entreprises aux données des élèves, la sécurisation de ces dernières et sur le développement de l’écosystème numérique.

Lorsqu’un ministère aussi important et stratégique que le Ministère de l’Éducation nationale autorise clairement l’usage des services au numérique des GAFAM par les établissements scolaires, CINOV-IT et ses membres s’émeuvent et s’alarment. En effet, cela se fait au prix de menaces concernant l’usage qui pourrait être fait des données et des informations relatives aux élèves par ces entreprises. Les garanties évoquées et apportées en matière de sécurité et d’usage ne nous semblent pas satisfaisantes, alors que l’actualité politique et les menaces existantes nous invitent à une vigilance accrue sur l’emploi et la diffusion de données d’une telle valeur.

De plus, en autorisant l’emploi de ces services, c’est tout une génération d’enseignants et d’élèves qui devrait se tourner de manière durable vers les solutions de quelques entreprises, obérant les chances de développement d’offres alternatives. Cela constituera certainement un frein aux développements de de nos entreprises, notamment celles qui travaillaient avec le ministère sur les espaces numériques de travail – ENT.

 Notre syndicat s’interroge enfin sur le calendrier de l’envoi de cette missive, dans le cadre de l’alternance politique que nous connaissons. Cette prise de position de l’Administration pourrait de façon néfaste influencer le positionnement du nouveau ministre.

En tant que corps intermédiaire, syndicat représentatif de notre secteur, CINOV-IT déplore donc ce choix de la Direction du numérique éducatif. Nous dénonçons la place toujours plus importante donnée aux majors nord-américaines du numérique. CINOV-IT restera pour le quinquennat en devenir vigilant sur l’accès accordé aux données et informations de nos concitoyens, sur la transparence totale du fait public et de l’intégrité des décideurs publics, qualités garantes de la pérennité de l’écosystème des TPE/PME du numérique et du bon usage des deniers publics.