Un nouveau conseil d’administration pour l’Afnic, 13 juin 2016

L’Assemblée générale annuelle de l’Afnic s’est tenue le 10/06 et a renouvelé son conseil d’administration dont Emmanuel Sartorius continue à assurer la présidence.

L’Assemblée générale annuelle de l’Afnic, l’Office d’enregistrement du .fr, s’est réunie le 10 juin dernier. Lors de cet événement, ses membres ont procédé au renouvellement des 5 membres élus de son conseil d’administration. Son actuel Président, Monsieur Emmanuel SARTORIUS a par ailleurs été reconduit pour trois ans par le conseil d’administration.

Lors de cet événement, ont été élus ou réélus :

  • Pour le collège « Bureaux d’enregistrement », deux membres :
    • M. Eric Lantonnet (NAMEBAY) pour un mandat de 4 ans
    • M. Tristan COLOMBET (4X) pour un mandat de 2 ans
  • Pour le collège « Utilisateurs », deux membres :
    • M. Sébastien BACHOLLET pour un mandat de 4 ans
    • M. Benjamin LOUIS pour un mandat de 2 ans
  • Pour le collège « International », un membre :
    • M. Lala ANDRIAMAMPIANINA (NIC MADAGASCAR) pour un mandat de 3 ans

L’ensemble des membres se joint au Président, M. Emmanuel SARTORIUS, afin de remercier M. Frédéric GUILLEMAUT, représentant du bureau d’enregistrement SafeBrands, et M. David-Irving TAYER, adhérent personne physique. Leur implication au sein du conseil d’administration a été saluée par tous et leurs contributions seront précieuses pour les années à venir.

A propos de l’AFNIC

Créée en 1997, l’Afnic (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération), est une association à but non lucratif. Désignée par l’État pour gérer les noms de domaine en .fr, elle en assure la promotion auprès des entrepreneurs et des particuliers. Gestionnaire historique du .fr avec plus de 2,9 millions de noms de domaine en .fr à ce jour, elle se positionne également comme fournisseur de solutions techniques et de services de registre : elle accompagne ainsi 14 projets de nouveaux domaines Internet de premier niveau dont le .paris et le .bzh. L’Afnic est implantée à Saint-Quentin en Yvelines : 80 personnes travaillent ainsi à ce bien commun qu’est l’Internet français.